dimanche 4 juillet 2010

Live report: 29th June 2010, PEARLY GATE MUSIC(US) + VILLAGERS(IRE) + THE MIDDLE EAST(AUS) at la Maroquinerie, Paris

Ce même soir, trois concerts d'artistes plus ou moins appréciés:
- Dirty Projectors + Grizzly Bear à l'Olympia
- Pearly Gate Music + Villagers (solo) + The Middle East à la Maroquinerie
- This Is The Kit + Honeycomb + Kacey Johansing à l'Espace B











    [Attention! Live report, version spéciale, liens plus sérieux en fin de page]
    N'ayant pas été parmi les chanceux à gagner des invitations pour le concert à la Maroquinerie sur les sites de musique habituels, j'avais prévu d'aller à l'Espace B voir This Is The Kit/Kate Stables (découverte à une Oliver Peel Session) et Kacey Johansing, découverte récemment. Mais la chance m'a souri dans l'après-midi, le jour même du concert, grâce au concours de La Musique à Papa, que je ne remercierai jamais assez. Sorry Kacey.

    Après le showcase à Fargo, direction la Maroquinerie, sous le soleil tapant dans les petites rues du quartier. Bars bondés, gens avec des verres à la main, lunettes de soleil, sandales, vêtements légers, bus remplis. C'était un peu la canicule dehors et à l'intérieur de la salle. Dès 20h30, la salle s'est remplie très rapidement. Le centre de la salle était quasi inoccupé, contrairement aux marches occupées par les gens qui s'y sont assis, tellement il faisait chaud, atmosphère lourde et sèche (>35-40°C).

      Pearly Gate Music(USA) at la Maroquinerie, Paris Pearly Gate Music(USA) at la Maroquinerie, Paris Pearly Gate Music(USA) at la Maroquinerie, Paris
    Pearly Gate Music(USA) at la Maroquinerie, Paris Pearly Gate Music(USA) at la Maroquinerie, Paris

    Le trio américain Pearly Gate Music, sur scène, pile à 20h20. Un chanteur guitariste, une bassiste dont on a pu voir constamment le dos et une drummer énergique. Le chanteur a une voix qui rappelle un peu celle de Jack Penate. Chansons qui ont fait bouger les personnes aux premiers rangs, mais pas moi. 30 min de chansons pas mauvaises, dans le sens de "chansons écoutables", mais par un groupe qui ne m'a pas marqué, à part le moment où la drummer a failli se prendre les pieds dans les fils par terre et quand elle est montée sur la sono pour agiter un tambourin. J'avais eu un peu peur pour elle... Pas trop d'interaction avec le public, peu bavards, mais souvent des remerciements du type "Paris, thank you for coming". Public attentif et les supportant avec des applaudissements et encouragements.
    Puis, le très attendu "villageois"! A croire que c'était la tête d'affiche... Peut-être le plus connu des trois groupes, tant on a évoqué le talent et la réussite de son premier album, un peu partout sur Internet, ces derniers mois. J'ai tenté à plusieurs reprises de voir si la salle était remplie, mais je ne voyais rien, il faisait trop sombre... Il devait y avoir plus de 100 personnes, les uns assis sur les marches, les autres aux premiers rangs ou au fond de la salle. La chaleur a épuisé un peu tout le monde. Le même Conor du showcase, simple, timide, drôle et modeste, est apparu sous les applaudissements 'chaleureux' du public à 21h00. Il a commencé par 'Set The Tigers Free', puis les autres chansons qu'il pouvait jouer seul à la guitare, pas 'The Pact' qu'il ne peut interpréter seul, il lui est nécessaire d'être accompagné par un pianiste. Après la 2e chanson, on a du déplacer un tambour de la scène (tambour d'un des deux autres groupes) dont les vibrations l'ont gêné, quand il chantait.
    Villagers(IRE) at la Maroquinerie, 
ParisEntre les chansons, il plaisantait et discutait assez avec le public, déjà charmé. Comme chez Fargo, public génial, plus nombreux ici, très attentif et très silencieux pendant les chansons, très respectueux et qui rigole aux gestes d'au revoir de main de Conor. Silence parfait, on n'entendait presque pas les gens tousser par exemple ou crier au début et au milieu d'une chanson. Même avaler sa salive, c'était faire du bruit, j'exagère, mais c'était une ambiance très particulière. Imaginiez que vous êtes dans les premiers rangs, savoir qu'une centaine de personnes sont debout derrière vous et ne font aucun bruit, c'est très particulier. Conor articulait toujours aussi bien quand il chantait. Il demandait des requests de chansons et de covers au public pour ne pas jouer uniquement ses propres chansons. Avec tous ses concerts et sessions, il doit être épuisé de jouer les mêmes chansons... Il a fait la reprise de 'Crying' de Roy Orbison (que l'on peut voir aussi ici pendant son passage au SXSW) et... j'ai fondu sur place, sur le moment... Il a invité le public à chanter s'il connaissait les paroles. Mais évidemment, très gros silence, aucune gossip girl en train de papoter. La prochaine fois, il faudra lui demander de chanter les chansons de son debut EP ''The Hollow Kind' sorti chez le label indépendant de Dublin, Any Other City(EP que je recherche en CD physique, si vous savez où en trouver, faites-moi signe, merci :)), comme 'On A Sunlit Stage' (superbe live à Utrecht) par likeahurricane69. Même chose pour la dernière chanson: request auprès du public. Un type a demandé 'Set The Tigers Free' mais, Conor: "I've already played it!"(1ère chanson du set), le type: "Because we were late!"(ça a fait rire les gens). Il a finalement terminé son set par 'Home' et, à un moment, il s'est avancé et a chanté quelques paroles a capella, puis a terminé par balancer sa guitare par terre, sans la casser. Un gros Bam! It was stunning! Les personnes au premier rang pouvaient bien entendre la différence entre sa voix avec micro, et sa voix sans micro. S'il a postillonné au-dessus des têtes, on n'a rien senti... avec la chaleur  :) On pouvait voir Conor, le visage et le bras droit dégoulinant de sueur, au point de voir la sueur couler sur sa guitare, et tomber sur la scène. Pas de rappel, timing serré de la soirée, malgré l'enthousiasme du public. Sinon, il a promis de revenir la prochaine fois avec son groupe, parce qu'il n'a pas encore les moyens financiers pour le faire venir. Mais oui, on l'attend avec impatience! Les chansons jouées en live avec son groupe sont semblables à celles sur son album, mais je ne dis pas non à un nouveau concert avec Conor tout seul et en tête d'affiche! :) En attendant, il sera présent dans quasi tous les festivals d'été qui existent en Europe et passera aussi aux Etats-Unis. Vite, vite, qu'il revienne à Paris (et dans les autres villes françaises évidemment pour ne pas faire de privilégiés) avec pianiste, drummer, bassiste!


    Setlist :
    • Ship of Promises
    • Becoming A Jackal
    • Pieces
    • To Be Counted Among Men
    • Twenty-Seven Strangers
    • Crying (Roy Orbison cover)
    • Home


    The Middle East(AUS) at la Maroquinerie, Paris The Middle East(AUS) at la Maroquinerie, Paris
    The Middle East(AUS) at la Maroquinerie, Paris The Middle East(AUS) at la Maroquinerie, Paris
    The Middle East(AUS) at la Maroquinerie, Paris

    Et pour finir la soirée, les Australiens The Middle East sur scène, à 22h00. Ils étaient sept sur scène, 6 musiciens et une seule fille (piano, flûte et choeur), tous changeant de places, d'instruments, pour chaque chanson. Deux d'entre eux ont joué pieds nus. Certains disparaissaient de la scène pour les chansons plus calmes, puis revenaient, puis repartaient. Assez perturbant. Chansons folk, mélodies douces, en général, avec guitares, tambourins, piano, batterie. Mais, parfois, on s'ennuyait et on regardait ailleurs, parfois, les seules chansons qui étaient bien et qui faisaient agiter un peu les gens, c'était celles que le public reconnaissait, dès les premières notes et ils les ont jouées vers la fin de leur set, dommage. Les paroles étaient assez difficiles à comprendre, pas d'articulation comme Villagers, ils avalaient des syllabes...je n'y comprenais rien, en même temps.

    Setlist:
    • Morg
    • Hunger
    • Through Time
    • The Darkest Side
    • Talk
    • Lie Fee
    • Spell
    • Reverie
    • Blood
    • Deep
    (Merci à la demoiselle qui avait pu avoir la setlist papier!)

    Highlight: soirée notamment marquée par la prestation de Villagers, sans aucun doute.

    + de photos de la soirée:

    ___________________
    Autres live reports, mieux écrits et bien plus sérieux que le mien:
    C'est marrant quand même: on a tous eu approximativement les mêmes impressions sur les groupes de cette soirée et on a tous été marqué et bouleversé par un seul homme. Conor O'Brien. :)
      + Vidéo de 'Home' par YoLoo
      + Jolies photos de Spirit of Ecstasy 

        2 comments:

        Vincent a dit…

        De rien pour les places ;)
        Beau live report en tout cas, très complet.
        A bientôt.
        Vincent

        Amazinglyblog Bands a dit…

        @Vincent: Merci! ;) A bientôt.